Présentation de la réforme


II. Pourquoi la réforme ?


Depuis plus de 20 ans, un grand nombre de pays ont entrepris une réforme en profondeur de leurs finances publiques. La majorité des pays européens, l’Australie, le Canada, la France mais également l’Argentine, le Chili, la Corée, le Mexique, l’Afrique du Sud, le Malawi ou l’Ile Maurice ont réalisé ou entrepris des réformes budgétaires d’envergure.

La plupart des pays membres de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) concentrent l’élaboration de leur budget sur les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs visés (résultats) plutôt que sur les ressources utilisées (moyens).

Les raisons ayant présidé à ces réformes sont multiples suivant les pays et la conjoncture à laquelle ils faisaient face. Parmi elles, on peut citer :

  • Des priorités budgétaires telles que le contrôle des dépenses, une meilleure affectation des recettes et une utilisation plus efficiente des fonds ;
  • Une amélioration des performances du secteur public ;
  • Un renforcement de la responsabilité vis-à-vis des hommes politiques et du public.
  • Renforcer le suivi de l’exécution du budget et l’efficacité de la mise en œuvre des politiques;

Ces réformes ont toutes visé à établir un processus budgétaire de qualité visant l’atteinte des objectifs suivants :

  • Établir une situation financière stable et viable à moyen terme et au-delà ;
  • Faciliter le transfert de ressources vers des utilisations plus efficaces, de priorité plus élevée ;
  • Inciter les unités qui engagent les dépenses à opérer de manière efficace ;
  • Être accessible aux citoyens et répondre à leurs intérêts.
Page précédente Page suivante


Aller à : 1 2 3 4 5